MyuMyu, pâtisserie franco-chinoise et découverte des pâtisseries au Durian

J’avais été très intriguée par l’article de Rémi présentant la pâtisserie franco-chinoise MyuMyu, située dans le 13éme arrondissement, qui proposait une tarte à base de durian.
Ce fruit, originaire du Sud-Est de l’Asie, est issu d’un arbre tropical également appelé le durian. Ce fruit, qui ressemble à une grosse baie ovoïde avec une carapace en épines, se caractérise par son goût particulier et surtout son odeur nauséabonde.

Une forte odeur qui augmente avec le temps et devient carrément putride quand le fruit se gâte. Cette odeur est si désagréable qu’il est interdit de transporter le durian dans le métro singapourien.

J’ai goûté et senti ce fruit si particulier il y a quelques années lors d’un voyage à Singapour et je n’avais vraiment pas adhéré. Il se dit généralement du durian qu’on l’aime ou que l’on déteste, il ne semble pas y avoir demi-mesure, les avis sont très tranchés.
Pour moi, l’odorat est intimement lié au goût et un produit qui sent aussi mauvais impacte obligatoirement les sens gustatifs.

Il se consomme généralement frais et jusqu’à l’article de Rémi, j’ignorais que l’on pouvait utiliser le durian dans la pâtisserie; Une brève recherche sur le net m’apprit qu’il entrait également dans la préparation de glaces ou de confiseries.

MyuMyu propose des pâtisseries à base de durian, c’était donc l’occasion pour moi de m’y rendre et de partir à la découverte du durian.
La pâtisserie/salon de thé est agréable, dans des couleurs mauves et grises et quelques tables vous attendent pour déguster vos achats. Je dois avouer que je suis très étonnée, pensant bêtement tomber sur une bicoque  chinoise comme on peut en trouver rue sainte Anne.
La pâtisserie Myu Myu propose une large gamme de pâtisseries françaises à tendance asiatique tel des éclairs passion, le mille feuille au durian, macaron framboise et même un cheesecake mangue.

 

 

Je choisis un Myu Durian, ainsi qu’un éclair au durian et un autre à la passion, sans oublier les fameuses tartes aux œufs hongkongaises, réalisées par un chef hongkongais.

Je commence par le gâteau au durian, ne pouvant attendre plus longtemps la curiosité étant trop forte. Autre surprise, ce gâteau est plutôt esthétique, d’une jolie couleur verte, la couleur du durian, et décoré d’une boule au chocolat blanc.

 

Lorsque je sors le gâteau de son emballage plastique, je suis frappée par l’odeur. J’avais oublié l’odeur du durian et c’est une odeur de putréfaction qui envahit ma maison. Un seul mot me vient à l’esprit : fétide.
Il est étonnant qu’une pâtisserie sente mauvais, et pourtant c’est flagrant.
En général, une pâtisserie, jolie nommée douceur, apporte du réconfort, est délicieusement régressive, délicate ou onctueuse, mais dans tous les cas éveille en vous un sentiment agréable, de bien être.
Avec le gâteau au durian, c’est plus compliqué : il faut passer le cap de l’odeur et s’aventurer sur le terrain du goût. A la première bouchée, on prend de plein fouet l’odeur en bouche, puis la génoise, le chocolat blanc et la texture légère atténuent ce sentiment. Il n’en reste pas moins que le goût qui perdure à la fin est celui du durian, et il n’est pas très agréable.

 

Pour ne pas créer de variations trop importantes, je goûte l’éclair au durian : glaçage vert pour rappeler la couleur du fruit, à l’intérieur vous trouvez une crème assez légère au goût prononcé de durian. Cette fois-ci, il n’y a ni mousse ni chocolat blanc ni génoise pour atténuer la saveur du durian et bien entendu l’odeur est toujours présente. Je n’ai pas aimé, beaucoup trop fort.

Afin de revigorer mes papilles, je teste l’éclair passion : la crème à la passion est bonne mais la pâte à chou n’est pas assez légère et pas assez cuite.

  

Les tartes aux œufs sont fameuses : un bon goût d’œuf, parfaitement dosées en sucre et le feuilletage de la pâte est très très bon. Ces tartes valent vraiment le déplacement.

Je n’ai pas résisté au bao à la viande de porc qui est également délicieux : bien garni, la farce est très bonne, juteuse et bien assaisonnée.

Cette sortie dans le 13ème à la découverte des pâtisseries de Myu Myu fut très intéressante : elle m’a permis de me replonger dans des souvenirs de voyage, de mieux connaître ce fruit dont seul le souvenir de l’odeur était resté en moi et gustativement parlant c’est toujours enrichissant d’aller vers des saveurs différentes et de partir à la découverte d’une culture culinaire. 

Infos pratiques
ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 20h
prix: autour de 3 euros la pâtisserie  

Myu Myu
17 rue Philibert Lucot
75013 Paris

Publicités
Comments
6 Responses to “MyuMyu, pâtisserie franco-chinoise et découverte des pâtisseries au Durian”
  1. aurelie dit :

    Quand on voit tes photos on a beaucoup de mal à imaginer l’odeur des gâteaux au durian. Tu as réussi à les gouter ! Respect! Je note l’adresse, pas pour ces gâteaux là mais plutôt pour les tartes aux œufs, j’adore ca! C’est une belle découverte cette pâtisserie franco-chnoise, je ne connaissais pas.

  2. auroreinparis dit :

    Lorsque tu en as parlé samedi, c’était la première fois que j’entendais parler de ce fruit, du coup je tenais à lire ton article. Mais je sais pas si j’oserais essayer, j’aimerais bien. Après tout les odeurs fortes de fromage, par ex, ça ne m’effraie pas. Maintenant une odeur de cadavre ds une patisserie … Je suis curieuse !

  3. Mingou dit :

    Les pâtisseries françaises revisitées sont correctes, mais pas exceptionnelles. En revanche, les dan tat (tartelettes aux œufs) sont bien bonnes. Mais ce qu’il faut absolument goûter, ce sont les petits feuilletés au porc laqué, qui valent à eux seuls le déplacement.

  4. Oh moi non plus je n’avais pas imaginé une pâtisserie comme ça !
    Les gâteaux sont vraiment appétissants !
    Je n’en reviens pas que tu ais testé !!! Et deux en plus??!!

    Perso moi l’odeur, je ne peux VRAIMENT pas ! Impossible…

    C’est comme un médicament qui sent mauvais, j’arrive pas à l’avaler. (impossible de faire une cuire d’huile de foie de morue ! hihi)

    Par contre, l’éclair passion lui…. j’aurais bien ajouter une toute petite touche de chocolat !

%d blogueurs aiment cette page :