Yam’Tcha

L’origine de Yam’Tcha, c’est une belle rencontre : celle d’Adeline Grattard, une ancienne de Pascal Barbot à l’Astrance,  et de Chi Wah, son mari, maître thés, rencontré au Japon.
De cette histoire d’amour est née Yam’tcha, un restaurant mêlant leurs deux origines. Une cuisine d’inspiration chinoise associée à des produits français,  avec comme leitmotiv de privilégier des produits de qualité, d’offrir une attention particulière à leurs convives et de présenter une expérience culinaire à part entière. Un engagement personnel qui se vérifie dans l’assiette. 

Yam’tcha c’est tout petit, une vingtaine de couverts, il faut donc s’armer de patience pour décrocher une table. Cuisine ouverte sur la salle, poutres en bois, décoration épurée.

Pour le dîner, le menu dégustation est de mise, que vous pouvez accompagner d’un accord mets et vins ou mets et thés.
La dégustation commence par un râpé de butternut et cacahuètes : c’est frais et légèrement assaisonné, une bonne mise en bouche.

Suis un homard breton flashé vapeur, sauce jaune d’œuf et gingembre confit: une cuisson et un assaisonnement parfait, une merveille. Le plat qui m’a le plus enchanté.

Le foie gras poêlé, fini à la vapeur et accompagné de girolles et d’amandes est délicieux. C’est une association de textures vraiment intéressante : le fondant du foie gras et le croquant des amandes, la mollesse des girolles, un plat très savoureux !

Un lieu jaune de ligne, accompagné nouilles de soja et de moules, servi dans un bouillon est un plat très fin : le poisson est exceptionnel, la chair est bien ferme, il est plein de goût et la cuisson parfaite.

Filet de cochon basque, sauce piment, groseilles et oignons : la viande est excellente, la cuisson idéale, la viande est très tendre et savoureuse. Il manquait selon moi un petit accompagnement, les oignons n’étant pas suffisant.

Nous avons passé le fromage pour déguster directement le dessert, un sorbet framboise verveine, abricots myrtilles, coulis de cassis : c’est frais, coloré, léger !

 

J’ai été conquise par ce dîner chez Yam’tcha : l’ambiance, la cuisine, le service, les vins, l’inspiration, tout est parfait, maîtrisé et bien pensé. On ressent l’envie de bien faire, le respect du produit et des clients.
Yam’Tcha, c’est de la grande cuisine, et il n’est pas surprenant que le Guide Michelin est décerné une étoile à Adeline Grattard en 2010, après seulement un an d’existence!

Infos pratiques
Ouvert du mardi au samedi
Menu dégustation à 85 euros, 45 euros pour l’accord mets et vins, 25 euros pour l’accord mets et thés.

Yam’tcha
4, rue Sauval
75001 Paris
Publicités
Comments
8 Responses to “Yam’Tcha”
  1. Mercotte dit :

    C’est vrai que l’on en entend dire que du bien et tout ce que tu nous décris donne bien envie d’y faire un repas ! y a plus qu’à …réserver, attendre et pis voilà !

  2. Louison dit :

    Et bien moi ça me tente bien!!!

  3. Alexandre dit :

    Vraiment sympa que tu aies aimé ce restaurant.

  4. J’aurais un peu été frustrée par le dessert je pense ! Mais l’ensemble me donne très envie 😀

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] afin de rouvrir à quelques pas de là, rue Saint-Honoré. Je garde un excellent souvenir de mon dîner chez Yam’tcha et j’attends avec impatience de goûter à nouveau aux délicieux plats concoctés par Adeline […]

  2. […] afin de rouvrir à quelques pas de là, rue Saint-Honoré. Je garde un excellent souvenir de mon dîner chez Yamt’cha et j’attends avec impatience de goûter à nouveau aux délicieux plats concoctés par Adeline […]



%d blogueurs aiment cette page :