Pirouette, un déjeuner délicieux

Ouvert l’été dernier, j’ai laissé passer l’engouement suscité par Pirouette avant de m’y rendre. Autant d’éloges et de critiques dithyrambiques ne pouvaient me laisser indifférente et faisait monter en moi l’attrait de ce nouveau lieu.

C’est ainsi que par une froide journée de février, V et moi avons apprécié l’accueil chaleureux de Pirouette. Certes, le quartier ne fait pas rêver et l’immeuble année 60 planqué derrière le restaurant gâche un peu le paysage. Mais à l’intérieur, c’est une autre ambiance : la salle boisée haut de plafond est chaleureuse et extrêmement lumineuse grâce à son immense verrière. En outre, situé juste en face d’une petite place piétonne, il est fort à parier que la terrasse devienne l’une des plus courues de cet été.

Pirouette

Pour la fiche technique, le chef, Tommy Gousset est passé par les fourneaux du Meurice, de Taillevent et de Marc Boulud, rien que ça, ce qui laisse présager un bon moment.

V et moi choisissons le menu déjeuner qui ce jour là est de tendance bistrot chic : il se compose d’un saumon gravalax et d’une pièce de bœuf accompagnée de carottes. La carte quant à elle est de saison proposant saint jacques rôtis, ris de veau, suprême de pigeon ou carré de porc ibérique.

Saumon gravalax

Le saumon est bien assaisonné et de bonne qualité mais les portions sont un peu minimalistes.

Pièce de boeuf carottes

La pièce de bœuf est quant à elle divine, cuisson parfaite, qualité de la viande indéniable, bien tendre et jouteuse, je n’en perds pas une bouchée. Les carottes sont délicieusement sucrées, encore croquantes tout en étant fondantes et se nappent à merveille dans le jus.

Riz au lait

Nous partageons le riz au lait caramel au beurre salé et condiments. Il est bien onctueux, le riz est cuit parfaitement et les « condiments » sont addictifs : des amandes, des pistaches, des noisettes enrobées de sucre, c’est exquis !

J’ai trouvé le service juste correct, ayant des difficultés à comprendre le serveur qui murmurait les plats et qui n’était pas en mesure de répondre à certaines de nos questions et devant aller chercher de l’aide.
Mon autre bémol serait sur l’insonorisation du lieu, nous avions un brouhaha constant qui rendait la conversation difficile (et de ce fait la compréhension du serveur également)

Est-ce que j’y retournerai ? Certainement et avec beaucoup de plaisir, Pirouette est une jolie découverte et je serais ravie d’y aller pour un dîner cette fois !

Infos complémentaires
Menu déjeuner entrée/plat à 18 euros
Menu dîner entrée/plat /dessert à 36 euros

Pirouette
5 rue de Mondétour
75001 Paris

Publicités
Comments
5 Responses to “Pirouette, un déjeuner délicieux”
  1. Mr Lung dit :

    Tu as dû avoir beaucoup, beaucoup plus de chance que moi, j’y ai passé un dîner cauchemardesque !

    • En effet j ai vu que ton dîner s était mal passe. Par contre ils semblent qu’ils aient toujours des problèmes avec le service et la ils n’ont plus l’excuse du restaurant qui vient juste ouvrir.

  2. Alice dit :

    Merci pour cette bonne adresse… Ca donne envie, surtout à une heure pareille !

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] le quartier que je suis tombée sur Zebulon. Zebulon est le deuxième restaurant de l’équipe de Pirouette, un restaurant bistronomique du quartier des halles, ce qui était plutôt […]



%d blogueurs aiment cette page :