Les navettes Première Pression Provence

J’adore les navettes! Je pense que c’est mon biscuit préféré. J’ai découvert il y a quelques années, grâce à un ami marseillais, les navettes du Four des Navettes, et j’ai été conquise : le goût subtil de la fleur d’orange et la texture du biscuit m’ont immédiatement plu.
Je n’ai de cesse depuis de goûter toutes les navettes que je croise et je suis souvent déçue, que ce soit par le goût ou la texture, je ne retrouve pas les navettes que j’aime tant.

Selon la légende, la navette symbolise la barque qui emmena de Palestine Marie Jacobé, Marie Salomé et Sara sur les côtes de Provence. Le village de Saintes-Maries de la Mer en Camargue fut nommée ainsi en hommage à ces trois Saintes. Pour rappeler cette histoire, Monsieur Aveyrous, en 1781 à Marseille, aurait eu l’idée de donner à un biscuit la forme d’une barque.

J’étais donc enthousiaste lorsque j’ai découvert que Première Pression Provence fabriquait des navettes en plein Paris, dans leur boutique du Marais.

Paquets de navettes

Derrière le comptoir, on découvre le four où chaque jour sont cuites les navettes mais aussi des Gibassiers, qui sont des biscuits dont la pâte est similaire à celles des navettes, c’est la forme qui change, une forme qui permet aisément de le casser en morceaux, le Gibassier étant un biscuit à partager.

Gibassier

Olivier Baussan, le créateur de Première Pression Provence, s’est entouré des meilleurs pour créer ces biscuits : la farine biologique de Frédéric Ratto, qui vient directement du Moulin Olivierson dans le Lubéron et c’est Pierre Hermé qui a revisité la recette.

navettes

La recette mise au point par Pierre Hermé est à base de zeste de citron, de fleur de sel, de fleur d’oranger et de beurre.
La texture est selon moi irréprochabe, ni trop dure, ni trop molle, ni trop sèche. Le goût du biscuit est bon mais la fleur d’oranger est trop discrète, elle est à peine perceptible.
Cette navette serait parfaite si le goût de la fleur d’oranger était plus prononcé car c’est le citron qui domine, c’est dommage.
Incorporer du beurre à ce biscuit, c’est faire une entorse au pays de l’huile d’olive, mais il semble en effet que la recette originelle soit à base de beurre et non d’huile d’olive à ma plus grande surprise: le résultat est en tous cas très convaincant!

Infos pratiques :
18 € la boîte de 24, 8 € le sachet de 13

Première Pression Provence
7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie
75004 Paris

Advertisements
Comments
8 Responses to “Les navettes Première Pression Provence”
  1. BOURLETSIS dit :

    Désolé on est plus dans l’univers de la navette marseillaise mais plutôt dans un très bon sablé la navette doit rester un biscuit craquant en tout cas pour moi .

  2. France Bigourdan dit :

    Pas d’huile d’olive dans la recette de la navette provençale… C’est l’auteur de la Cuisinière Provençale (Reboul) qui le dit. On y a toujours mis du beurre. Pierre Hermé a fait l’impasse sur l’eau, et ajouter un peu de poudre d’amandes. Je n’en dirai pas plus. J’aimerais vous écrire, et vous envoyer des produits à tester de temps à temps. C’est possible ?
    http://lereboul.baroug.net/Navettes-provencales-naveto-de

  3. Tu m’as donné envie d’aller goûter ces navettes. J’y suis allée et j’ai moi aussi rédigé un petit article, où je me suis permise de te citer. A +

  4. C’est drôle,, hier j’avais vu l’actu sur la page facebook de PPP et aujourd’hui je suis passée devant par hasard ! J’avais vu mais pas encore lu ton article. Ma première réflexion fut qu’on sentait bien la fleur d’oranger !! C’est vrai qu’après en avoir mangé deux entières j’ai moins senti que dans celles du magasin 😉
    Je vais publier quelque chose 😉 Je les trouve meilleure que celles de Marseille !

    • je préfère celles du four des navettes dont on sent bien la fleur d’oranger, celles de Première Pression Provence ont la bonne texture mais on sent davantage le citron que la fleur d’oranger, elle était à peine perceptible.

      • De mon côté, j’ai tout de suite senti la fleur d’oranger mais pas le citron…. Je retourne à Marseille bientôt, je vais pouvoir mieux recomparer 🙂

  5. argone dit :

    Gasp, ça doit être trop bon !! moi aussi j’adore les navettes ! bon, on passe l’éponge pour le beurre ? 😉

%d blogueurs aiment cette page :