Un pain d’épices bien parfumé

Jusqu’à très récemment, je n’aimais pas le pain d’épices : c’était peut-être parce que ma mémoire gustative reliait le pain d’épices à ces grands cakes aux tranches prédécoupées sous vide que ma maman achetait de temps en temps au supermarché.

J’ai redécouvert le pain d’épices en goûtant du pain d’épices frais sur les marchés gourmands, et le pain d’épices aux écorces d’orange a fini de me convertir.

Mais il n’est pas toujours aisé de trouver du pain d’épices frais toute l’année, c’est pourquoi j’ai voulu en faire moi-même. J’ai passé un peu de temps à consulter les différentes recettes sur le net ou dans les livres et la version que j’ai obtenu me plait bien : pas trop sucrée, bien parfumée.

L’avantage du pain d’épices, c’est que plus le temps passe, plus il développe son parfum, et comme il se conserve très longtemps bien enveloppé dans du film alimentaire au réfrigérateur, le goût n’en sera que meilleur à la fin.

Lors d’une récente visite à la boutique aux épices de Roellinger, j’ai trouvé un mélange à pain d’épices très parfumé, voilà l’occasion de l’essayer.

Pour un moule à cake ou deux minis moules :
200g de farine semi-complete
50 g de farine de châtaigne
250 g de miel assez fort en goût, type chêne ou châtaignier
25 cl de Lait
1,5 càc de mélange spécial pain d’épices
1 càc de bicarbonatede soude
¼ càc de sel

Préchauffez votre four à 150° C.

Mélangez les farines, les épices, le sel et le bicarbonate dans un grand saladier.

Faire tiédir le lait avec le miel et remuez jusqu’à ce que le miel soit dissous.

Ajoutez le mélange liquide aux éléments secs, et mélangez bien, jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Versez la pâte dans un moule à cake beurré ou chemisé de papier cuisson et enfournez pour 1 h.

Laissez tiédir, puis démoulez sur une grille.

Vous pouvez ajouter le zeste d’une orange non traitée pour donner un petit goût fruité.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :