Boco

Boco, on en a beaucoup entendu parlé car le concept est plutôt novateur et pourtant je n’avais encore jamais franchi la porte. Il fallait absolument réparé cette lacune, voilà qui est fait !

Alors Boco, c’est quoi au juste ? Vincent Ferniot, le journaliste culinaire et animateur (notamment sur Télématin il y a quelques années de cela, oui, je regarde télématin, et j’assume!) a fondé avec son frère Boco, un restaurant rapide où les plats sont servis dans des bocaux.

Et pour remplir ces bocaux, ils se sont associés à de grands chefs qui ont concotés des recettes exclusives mijotés chaque jour à partir de produits frais et bio. Car oui, chez Boco, tout est bio, de la boisson jusqu’au plateau! La carte change en fonction des saisons et les plats sont préparés chaque jour, ce qui garanti la fraîcheur des produits.

Qui sont ces chefs passionnés qui se sont lancés dans l’aventure ? Anne-Sophie Pic (la seule femme triplement étoilée en France), Christophe Michalak (champion du Monde de Pâtisserie qui officie au Plaza-Athénée), Emmanuel Renault (chef tout juste triplement étoilé des Flocons de sel à Mégève), Gilles Goujon (chef triplement étoilé de L’Auberge du Vieux Puits) et Frédéric Bau (ancien élève de Pierre Hermé chez Fauchon et chef du restaurant Umia à Tain l’Hermitage dans la Drôme).

Me voilà donc à faire la queue devant la vitrine pour faire mon choix de petits plats. Une jeune femme très attentionnée vient m’expliquer le concept, le menu du jour et les différents plats du moment. Le choix est difficile, tout me fait envie.

Je choisis donc une soupe butternut selon une recette de Gilles Goujon, un médaillon de volaille au choux vert et marmelade de citron selon Anne-Sophie Pic et en dessert je n’allais pas rater une occasion de goûter un dessert de Christophe Michalak et j’ai porté mon dévolu sur le pudding moelleux à la mangue.

Je m’installe difficilement à une table, en effet la salle est petite et se remplie très vite. A peine le temps de poser ma veste, qu’on dépose mes bocaux réchauffés sur mon plateau.

La soupe est délicieuse, sans surprise, mais vraiment bonne, comme une soupe maison. Le médaillon de volaille est assez bon même si les morceaux de volailles ne ressemblaient pas tellement à des morceaux de poulets comme je m’y attendais. Par contre, le choux et la comptée de citron sont délicieux. Le dessert est onctueux, un mariage de saveurs et de textures, j’ai adoré.

 

Pour conclure, c’est un peu un self de luxe : les plats sont bons, simples, de qualité, bien cuisinés et il y a un très grand choix de plats, mais les portions ne sont pas très épaisses compte tenu du prix.

Le pain vient de chez Landemaine, donc un pain de campagne délicieux……mais payant ! (pour le prix, on pourrait au moins offrir la première tranche de pain) 

Prix : 15 euros le menu du jour, j’en ai eu pour 16,90 euros

Boco
3 rue Danielle Casanova
75001 Paris
ou
45 cour Saint Emilion 75012 Paris
ou 
5 bis rue du Rocher 75008 Paris
Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :