Copenhague – Relae

On dit de Relae qu’il est le Noma version bistrot, comparaison facilitée par le fait que le chef, Christian Puglisi, est un ancien second de René Redzepi.
Un bistrot plutôt élégant et à la décoration moderne dans ce cas, et qui casse avec les codes traditionnels de la restauration : pas de nappe, on met soit même les couverts à partir d’un tiroir qui renferme également le menu, on dépose soit même sa veste au vestiaire.

Côté décoration, c’est plutôt sommaire, des lignes épurées, du bois, des murs blancs et des lampes modernes. La cuisine est ouverte sur la salle et vous pouvez même prendre place au comptoir pour assister au spectacle des cuisiniers.
La salle est plutôt bruyante et nous devons vite nous rapprocher pour avoir une discussion audible.

3 menus sont proposés : un menu végétarien, un menu classique et un menu gastronomique à 7 plats.
Déborah choisit le menu végétarien tandis que j’opte pour le menu classique. Seuls deux plats différent d’un menu à l’autre, les plats carnassiers.
Je dois dire que je n’ai pas trouvé ce menu très excitant, il ne m’inspirait pas outre mesure, c’est un peu le problème quand il n’y a pas de plats à la carte qui nous permettent de composer notre menu selon nos goûts et nos envies.

Mon premier plat consiste en du bœuf cru emmitouflé dans de l’ail des ours : ce n’est pas très appétissant pour être honnête et ça ne fait pas très travaillé, c’est vraiment du produit brut où la qualité du produit fait le plat. C’est plutôt bon même si je ne suis pas vraiment enthousiaste.

beuf cru et ail des ours

Par contre Déborah est comblée par son entrée qui est originale et bonne : un œuf déstructuré accompagné de radis nouveaux.

oeuf et radis

Le plat suivant est le même pour les deux menus et m’a beaucoup plus pour sa fraîcheur, sa cuisson et son assaisonnement bien réalisés même si je trouve dommage de couper les asperges : des asperges vertes aux graines de tournesol et à la menthe.

asperges

Puis vient le porc de Hindsholm (une région du Danemark) accompagné de concombre cuit et d’ortie : le serveur me dit en déposant mon plat et en répétant sa composition qu’il s’agit du meilleur porc du Danemark, une viande extrêmement savoureuse et tendre.

porc danois et concombre

Bon, je crois que le porc danois et moi nous faisons deux : je n’ai pas fini mon plat, je n’ai pas trouvé cela bon, la viande n’avait rien d’exceptionnel ni dans sa nature ni dans sa préparation, et j’ai découvert que définitivement je n’aime pas du tout le concombre cuit. 

Le plat de Déborah est assez étrange d’aspect : des champignons cuits à la vapeur accompagnés de poireau.

champignons

Le dessert est le plat que j’ai préféré, le seul plat vraiment intéressant du repas : de la rhubarbe recouverte d’un genre de sabayon, une crème légère à la pomme de terre et au lait ribot (buttermilk) saupoudré de speculoos.

rhubarbe pomme de terre speculoos

C’est vraiment inattendu mais les saveurs se marient bien, c’est léger et pas trop sucré. Ce dessert m’a beaucoup plus.

Le service est vraiment top : efficace, gentil, compréhensif.

Je ne peux pas dire que j’ai été conquise par ce lieu, ce n’était pas vraiment une cuisine de plaisir et de saveurs et mon enthousiasme était en berne. Mais peut-être que mes papilles ne sont tout simplement pas très sensibles à ce style de cuisine très épurée.

Pour connaître les impressions de Déborah, c’est par .

Infos pratiques
Menu à 52 euros

Restaurant Relae
Jægersborggade 41
2200 Copenhague 
Publicités
Comments
2 Responses to “Copenhague – Relae”
  1. argone dit :

    Merci pour ton compte-rendu quand même, le prix est quand même assez élevé mais je crois que c’est le cas un peu partout dans ces pays non ?

%d blogueurs aiment cette page :