Coretta, excellent du début à la fin

Il y a quelques semaines, François-Régis Gaudry conseillait d’y courir, et je ne peux que m’associer à son conseil. 
Est-ce que préciser que c’est l’équipe de Neva qui a ouvert ce deuxième restaurant n’est déjà pas un très bon signe? En tous cas, moi, ça m’avait déjà fortement motivée. Du début à la fin j’ai adoré cet endroit.
Tout d’abord le lieu: le restaurant sur deux étages est très beau, décoration sobre et épurée avec du bois et du verre, des banquettes profondes, des tables en marbre, des lumières tamisées, de l’espace entre les tables (à Paris c’est un luxe), pas de problème d’insonorisation (ça aussi c’est un luxe).

Dans l’assiette, c’est délicieux: je choisis en entrée l’anguille fumée et veau, bouillon au marsala. C’est frais, l’association terre et mer est un classique qui fonctionne toujours bien et qui est ici parfaitement réalisée.

anguille fumée et veau

Un gros coup de cœur pour le cabillaud demi-sel et ses pickles de légumes: le poisson est succulent, d’une qualité et d’une finesse à tomber, moelleux et légèrement mi-cuit, accompagné de légumes croquants aux saveurs succulentes! C’est très copieux mais il se déguste sans fin tellement il est délicat. Ce plat est un pur délice, rien que d’y penser j’ai envie d’y retourner.

cabillaud demi sel pickles de légumes

Je m’abstiendrai de vous montrer la photo du dessert, qui ne lui rend vraiment pas justice. Mais la fine feuille chocolat Madong et ananas épicé est original, fin et délicat, l’ananas épicé apportant une petite touche de fraîcheur et d’acidité et relève bien la saveur du chocolat. Très bon!

Pour vous donner une idée des autres plats, voici l’œuf parfait et les noix de Saint-Jacques:

oeuf parfait noix de st jacques snackées

Pour le service, je n’ai pas grand chose à dire: ni particulièrement avenant et sympathique, ni désagréable, assez neutre en fait, c’est un peu le seul bémol de ce dîner.

Un décor accueillant et une assiette succulente qu’attendez vous de plus pour vous y rendre?

Infos pratiques:
Prix: 2 plats 33euros, 3 plats 39 euros

Coretta
151 bis rue Cardinet
75017 Paris

Publicités
Comments
6 Responses to “Coretta, excellent du début à la fin”
  1. Ca me donne trop envie d’essayer !!

  2. Fabrice Ivara dit :

    j’ai eu une belle expérience là bas aussi. Le cadre change par rapport à ce que l’on ait habitué à avoir à Paris en plus

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] un premier passage réussi chez Coretta, j’ai récidivé et je confirme ma première impression, c’est vraiment exceptionnel. Coretta, […]

  2. […] un premier passage réussi chez Coretta, j’ai récidivé et je confirme ma première impression, c’est vraiment exceptionnel. Coretta, […]

  3. […] que Septime, mais dont on parle beaucoup moins et c’est bien dommage. Ils ont également ouvert Coretta, mon restaurant chouchou du 17ème dont je vous reparle très […]

  4. […] le 17ème et c’est plutôt pas mal car côté restau on n’était pas très bien servi. Après Coretta et Roca, le Dix-Huit est la nouvelle adresse bistronomique ouvert il y a moins d’un an dans le […]



%d blogueurs aiment cette page :